Le monoxyde de carbone : un tueur invisible et silencieux!

Se nomme aussi CO, le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore, insipide et extrêmement toxique.

Il est le résultat d’une mauvaise combustion quelle que soit la source d’énergie utilisée : bois, charbon, mazout, pétrole, essence, gaz naturel, propane, butane ou le type d’appareils de combustion tels que les chauffe-eau, les inserts de cheminée, les poêles, les appareils de chauffage mobiles d’appoint, les cuisinières (bois, charbon, gaz) et les moteurs automobiles dans les garages.

Sa densité est voisine de celle de l’air, il se diffuse donc très vite dans l’environnement.

Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant très toxique prenant la place de l’oxygène dans le sang. Il est une des principales causes d’intoxication accidentelle en milieu domestique.

Les intoxications sont souvent liées au comportement; défaut d’entretien des appareils, à l’usage abusif des chauffages d’appoint et de la mauvaise aération. Au Québec, chaque année, de 100 à 120 personnes sont intoxiquées et de ce nombre de 15 à 20 en décéderont.

Les appareils de combustion tels que les chauffe-eau, les inserts de cheminées, les poêles, les appareils de chauffage mobiles d’appoint, les cuisinières (bois, charbon, gaz) et les moteurs automobiles dans les garages, constituent les différentes sources de monoxyde de carbone.

Les intoxications sont souvent liées au comportement; défaut d’entretien des appareils, usage abusif des chauffages d’appoint et mauvaise aération. Ces risques sont multipliés en période hivernale. Le meilleur moyen de prévenir une intoxication au «CO» consiste à faire entretenir régulièrement tout appareil, équipement, véhicule et à les utiliser de manière appropriée.

Les symptômes les plus fréquents dus à une intoxication sont les maux de tête, nausées, vomissements, étourdissements et évanouissements.

Choisissez des modèles certifiés ULC, CSA, CGA et dits ‘’combinés’’ qui fonctionnent sur piles et à l’électricité munis d’une alarme sonore et/ou visuelle et disposez-les près des chambres à coucher ainsi qu’à chacun des étages où vous utilisez un appareil de combustion. (Règlement SIC-203-1, Ch.9 Art. 54, du 11/07/ 2007, en vigueur sur le territoire de la MRC des Jardins de Napierville).
Si votre résidence est équipée d’une source permanente de «CO», optez plutôt pour un modèle avec afficheur (taux de «CO»).

Évitez de les installer :
-Dans une pièce présentant des températures extrêmes de moins de 4º et de plus de 38º Celsius);
-A une distance de moins de 2 m de tout appareil de cuisson;
-Dans une salle de bain (humidité), à proximité d’une entrée ou d’une sortie d’air (VMC)
-Dans un garage;
-Dans un espace mort de type plafond en cathédrale.

Si votre avertisseur de monoxyde de carbone sonne et que vous présentez les symptômes suivants :maux de tête, fatigue, nausées, vomissements, étourdissements :
– Quittez immédiatement les lieux;
– Composez le 9-1-1;
– Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un expert.

Si votre avertisseur de monoxyde de carbone sonne, mais que vous n’avez pas de symptôme ;
– Fermez l’alimentation en combustible de l’appareil en cause; – Composez le 9-1-1;
– Quittez les lieux ;
– Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un expert.

Sachez qu’en aucun cas l’avertisseur de fumée ne vous protègera contre le monoxyde de carbone, seul l’avertisseur de CO le fera. Agissez immédiatement!