Publié le

par Carole Roch - Organisme

Pour plusieurs personnes, l’arrivée du printemps signifie le nez qui coule, les éternuements qui débutent et les yeux qui piquent. Ces symptômes sont souvent associés aux allergies dites « saisonnières ».

Le pollen est responsable de la majorité de ce type d’allergies. Le pollen est une fine poudre qui est transportée d’une plante à l’autre par le vent, les oiseaux, les abeilles et les insectes. Cette propagation est essentielle pour la reproduction de plusieurs plantes, mais elles causent de nombreux inconforts pour les personnes allergiques.

Pourquoi certaines personnes sont-elles allergiques au pollen?

Le système immunitaire du corps humain a comme mission de détruire les agents extérieurs qui peuvent nous rendre malades, notamment les virus et les bactéries.

Parfois, pour des raisons qui sont encore mal comprises, le système immunitaire se trompe de cible. Il pense à tort qu’il doit s’attaquer à une substance qui est pourtant sans danger pour le corps humain. C’est ce qui arrive avec les allergies aux pollens, aux animaux, aux aliments, aux médicaments, etc. Lorsque du pollen entre dans le corps (par le nez ou les yeux par exemple), le système immunitaire déclenche une attaque pour se débarrasser de l’intrus, ce qui se traduit par l’apparition des symptômes typiques de l’allergie :

  • Démangeaisons dans le nez, la bouche ou la gorge
  • Écoulement nasal (clair, liquide)
  • Éternuements (généralement en rafales)
  • Symptômes oculaires (démangeaison, larmoiement, rougeur)
  • Congestion nasale

Les allergies saisonnières en trois temps

Au Québec, il y a trois périodes où le pollen cause des allergies saisonnières :

  • Au début du printemps (mars – avril) quand les arbres et arbustes relâchent leur pollen
  • Au début de l’été, quand les graminées et les herbacées libèrent à leur tour leur pollen
  • À la fin de l’été et tout l’automne quand les épis de fleurs de l’herbe à poux relâchent leurs grains de pollen dans l’air

Comment prévenir les allergies saisonnières?

Comme le pollen est présent en grande quantité dans l’air, il est pratiquement impossible de ne pas y être exposé du tout. Par contre, certaines mesures peuvent réduire notre exposition de façon significative, par exemple :

  • Éviter les activités extérieures le matin et les jours de grand vent, car le pollen est présent en plus grande quantité dans l’air.
  • Profitez des moments après une pluie pour faire vos activités extérieures. En effet, la pluie fait tomber au sol une bonne partie du pollen qui flottait dans l’air.
  • Après toute activité extérieure, mettez vos vêtements au lavage et lavez-vous, y compris vos cheveux. Les cheveux sont de véritables aimants à pollen!
  • Pendant les saisons de pollen, gardez vos fenêtres fermées, à la maison comme dans la voiture, et ne faites pas sécher vos vêtements, draps et serviettes à l’extérieur.

En plus de ces mesures préventives, différents médicaments sont disponibles en pharmacie pour soulager vos symptômes.

 

Sources : Allergies saisonnières: symptômes et distinction avec le rhume | Uniprix – Uniprix

Quand printemps rime avec « allergies saisonnières » – Familiprix

  Retour aux nouvelles
Municipalité de Saint-Michel ×

Fermeture de la rue Principale

Publié le 4 juillet 2022
Voir les alertes