Publié le

par Carole Roch - Organisme

Nous connaissons tous une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. La journée du 21 septembre est l’instant privilégié pour penser à ces personnes et aux aidants naturels qui les accompagnent au quotidien.

Avec le vieillissement de la population, le nombre de personnes atteintes de cette maladie ne cesse d’augmenter. Selon les statistiques de la Société Alzheimer du Canada, environ 747 000 Canadiens âgés de plus de 65 ans étaient atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée en 2011 et ce nombre devrait atteindre les 1,4 million de personnes dans moins de 10 ans.

Symptômes

Les symptômes les plus connus sont les troubles de la mémoire et la perte progressive de l’autonomie dans la vie quotidienne. On peut également observer des troubles du langage, de l’attention, de la vitesse à traiter une information, de s’organiser, de s’orienter et plus encore.

Causes

Les causes demeurent encore inconnues, mais les chercheurs, qui sont nombreux au Québec, en connaissent maintenant les principaux facteurs de risque, ce qui permet de prévenir la maladie, car il n’existe encore aucun traitement pour guérir une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Les traitements disponibles ont pour effet de retarder le déclin cognitif. Il est donc important de viser à réduire les facteurs de risques :

  • L’inactivité sur les plans intellectuel, social ou physique
  • La dépression
  • L’hypertension
  • L’obésité
  • Le diabète
  • Le tabagisme

Plus de la moitié des cas de la maladie d’Alzheimer seraient attribuables à ces facteurs de risques modifiables. Les chercheurs croient que le fait de modifier ces facteurs pourrait avoir une incidence positive sur le nombre de nouveaux cas sur les personnes âgées.

Prévention

Le meilleur moyen de se prémunir contre la maladie passe par l’adoption de saines habitudes de vie:

  • Une saine alimentation
  • L’exercice physique régulière
  • Le maintien d’un poids santé
  • L’activité intellectuelle et sociale
  • L’arrêt du tabagisme
  • Le traitement de la dépression
  • Le contrôle de la tension artérielle
  • Le contrôle du taux de cholestérol

Et plus l’adoption de saines habitudes de vie arrive tôt dans notre vie, plus les risques d’avoir un jour la maladie d’Alzheimer seraient diminués.

Source: Maladie d’Alzheimer – Association québécoise des neuropsychologues | Association québécoise des neuropsychologues (aqnp.ca)

 

 

 

 

  Retour aux nouvelles
Municipalité de Saint-Michel ×