Publié le

par Carole Roch - Organisme

Alors que le mercure chute, notre facture d’électricité s’apprête à grimper en flèche. Un coupable : le chauffage électrique. Voici donc quelques astuces à essayer sans tarder pour économiser tout au long de l’hiver.

Le chauffage électrique peut représenter jusqu’à 55 % des frais sur une facture mensuelle selon Hydro-Québec. Et si on pouvait y changer quelque chose? Voici quelques suggestions :

1. Mettre son ventilateur en marche… dans le bon sens

L’air chaud est plus léger et a donc tendance à rester coincé au plafond. En mettant votre ventilateur de plafond en marche dans le sens horaire, vous remettrez tout cet air chaud en circulation.

2. Abaisser d’un degré la température de consigne

Cette technique très simple permettrait de réduire de 5 à 7 % votre facture. Vous pouvez l’abaisser davantage durant la nuit (2 à 3 degrés selon votre niveau de confort).

3. Abaisser la température de consigne lorsque vous vous absentez au moins trois (3) heures

Selon Hydro-Québec, c’est à partir de trois (3) heures d’absence que les économies seront palpables. Vous pouvez très bien réduire le chauffage lors d’une absence d’une heure ou moins mais l’impact sera plus négligeable. À noter tout de même qu’il y aura une diminution de la consommation dans tous les cas.

Fait intéressant : abaisser la température pour une courte période pour la réhausser ensuite n’entraîne pas davantage d’efforts énergétiques.

4. Repérer les fuites grâce à une chandelle

Les fuites d’air peuvent représenter une perte de chaleur de 25 %. Une façon assez simple de pouvoir les repérer est de recourir au test de la chandelle : allumez une chandelle et rendez vous aux endroits propices aux infiltrations d’air. Puis, observez sa flamme. Si elle vacille davantage à cet endroit qu’ailleurs, il y a perte d’air.

Les endroits à surveiller sont les fenêtres, les portes, les murs, les plafonds, les prises électriques, le foyer et la plomberie.

Pour les fuites d’air en provenance d’une fenêtre, l’installation de pellicules de plastique peut être très efficace. Elles ne sont toutefois utiles que si les fenêtres en question ont un certain niveau d’infiltration d’air. Si les fenêtres sont relativement étanches, ces pellicules ne seront pas nécessaires.

5. Rideaux : ouverts le jour, fermés la nuit

Pendant le jour, la chaleur naturelle du soleil entre à l’intérieur de la résidence et allège ainsi la tâche de vos thermostats.

Pendant la nuit, vos fenêtres sont une source d’air froid. Les rideaux tirés permettent donc une meilleure isolation.

6. Abaisser de quelques degrés les températures des pièces non occupées

Encore une fois, un simple degré peut faire une grosse différence d’un bout à l’autre de l’hiver. Vous pouvez également diminuer la température la nuit et fermer la porte.

7. Dépoussiérer tous vos appareils de chauffage

La poussière accumulée empêche les appareils de chauffage de travailler à leur plein potentiel. Un système à air chaud partiellement obstrué ne pourra pas bien diffuser la chaleur.

8. Condamner la fente à courrier

Si vous passez votre main près de la fente à courrier de votre porte d’entrée, vous remarquerez probablement que l’air y est plus frais. Il s’agirait simplement de condamner cette ouverture et plutôt considérer une boîte postale extérieure. Il en va de même pour les chatières et autres ouvertures sur l’extérieur.

9. Ne pas obstruer le chauffage

Cela va de soi, mais il est absolument crucial que vos meubles et autres biens ne soient pas positionnés de façon à gêner ou concentrer la production de la chaleur.

Et si rien n’y fait?

Si après avoir essayé ces astuces, votre facture ne réduit toujours pas, il est peut être temps d’entreprendre des actions plus coûteuses comme des rénovations.

Pour en être sûr, Hydro-Québec recommande de vérifier en ligne votre consommation heure par heure en notant les activités ayant cours dans la maison, comme celles de vos électroménagers, de votre eau chaude ou de vos appareils électroniques.

Les premières options auxquelles vous pouvez songer, selon la situation, sont le calfeutrage des fenêtres problématiques, les tests d’infiltrométrie et l’installation de thermostats intelligents et programmables. Par exemple, des thermostats bimétalliques remplacés par des thermostats électroniques peuvent retrancher jusqu’à 10 % des coûts annuels de chauffage.

Article de Maureen Jouglain

Chauffage : neuf trucs à essayer pour économiser© Fournis par MétéoMédia

 

  Retour aux nouvelles
Municipalité de Saint-Michel ×
Municipalité de Saint-Michel ×

Pêche sur la glace: 12 février

Publié le 8 février 2023

Merci à nos enseignantes et à nos enseignants qui se dévouent pour nos jeunes citoyens.

Publié le 6 février 2023

Plaisirs d'hiver

Publié le 6 février 2023

Début de la collecte des bacs bruns: jeudi 9 février.

Publié le 24 janvier 2023
← Précédente Suivante →
Voir les alertes